Paul Willemse suspendu quatre semaines

Paul Willemse suspendu quatre semaines



Le numéro 5 de l’équipe de France, Paul Willemse, a comparu mardi 5 février par visio devant une commission disciplinaire indépendante après avoir reçu un carton rouge lors du match entre la France et l’Irlande, le vendredi 2 février 2024.

Willemse avait reçu un premier carton jaune pour un déblayage épaule contre tête (9e), ce qui, selon les règles de World Rugby, équivaut à une suspension de quatre semaines. Son deuxième carton jaune a été attribué pour un plaquage dangereux (32e), entraînant un nouvel avertissement pouvant aller jusqu’à six semaines.

Les deux infractions ont été traitées séparément.

Willemse reconnaît ses fautes mais conteste le rouge

« En ce qui concerne le déblayage, le joueur a admis qu’il avait commis une faute qui méritait un carton rouge (ce qui a été confirmé).  En ce qui concerne le plaquage, le joueur a reconnu avoir commis une faute mais a nié qu’elle méritait un carton rouge », a indiqué la Commission disciplinaire dans un communiqué.

« Après avoir examiné les incidents séparément – au vu des déclarations et des images – la Commission a estimé que le seuil du carton rouge avait été atteint et donc est confirmé. La Commission a toutefois reconnu que si les deux actions étaient imprudentes, il n’y avait aucune évidence suggérant que le joueur avait agi de manière malveillante ou intentionnelle dans les deux cas. La Commission a également souligné que le joueur s’était admirablement comporté au cours de la procédure et qu’il avait fait preuve de remords pour ses actions. »

Circonstances atténuantes

Alors qu’un plaquage dangereux est passible de six semaines de suspension, la Commission a appliqué un certain nombre de circonstances atténuantes, réduisant de deux semaines la durée pour la porter à quatre semaines.

En revanche, en ce qui concerne le déblayage, alors que le joueur risquait quatre semaines de suspension, « ayant appliqué le même niveau de circonstances atténuantes, la commission a réduit le point d’entrée de quatre semaines d’une semaine, ce qui a donné lieu à une sanction de trois semaines », a indiqué la Commission.

« Après avoir examiné un certain nombre d’affaires antérieures et pris en compte les faits de cette affaire, la commission a estimé qu’il serait disproportionné que les suspensions soient appliquées les unes à la suite des autres (soit sur sept semaines consécutives, ndlr).  Par conséquent, les sanctions seront appliquées de manière simultanée pendant une période de quatre semaines (sur la base de la sanction la plus longue). »

Les matchs de suspension :

  • 10 février 2024 – Écosse vs France, Tournoi des Six Nations
  • 17 février 2024 – Racing 92 vs Montpellier, Top 14
  • 24 ou 25 février 2024 – Montpellier vs Bayonne, Top 14 OU France vs Italie, Tournoi des Six Nations
  • 2 mars 2024 – Oyonnax vs Montpellier, Top 14

Néanmoins, Paul Willemse peut demander à participer au Programme de formation au plaquage de World Rugby pour s’éviter le dernier match de sa sanction.

Il devrait être de retour avec le groupe France pour le dernier match du Tournoi contre l’Angleterre le 16 mars à Lyon.

Le joueur a le droit de faire appel.





Source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

JKJK JKJK JKJK JKJK JKJK JKJK JKJK JKJK JKJK JKJK